charrue__toiles_affiche_copie

De Sean O'Casey
Mise en scène d'Irène Bonnaud
Avec Dan Artus , Bernard Escalon, Marie Favre, Anne-Laure Luisoni, Roman Palacio, Sophie-Aude Picon, Roland Sassi, Martine Schambacher, Edmond Vullioud

 

La Charrue et les Etoiles :

« Un de ces moments où la politique fait violemment irruption dans la vie de tous, même de ceux qui juraient ne rien vouloir avoir à faire avec elle. »

Comme dans ses précédentes mises en scène , Irène Bonnaud choisit un texte qui mêle la petite et la grande histoire, le social et l’intime, la guerre et la chambre à coucher. Nous sommes en Irlande, à la veille de l’insurrection sanglante de Pâques 1916, où les Irlandais membres de l’Irish Citizen Army ( dont O’Casey fut secrétaire en 1914) et de l’Irish Volunteers Force se révoltent contre l’armée britannique, qui exerce ensuite une implacable répression. Un épisode marquant de l’histoire irlandaise, qui demeure en mémoire par le nombre de ses morts.

Né dans une famille protestante très pauvre, O’Casey (1880-1964), dramaturge majeur de la scène irlandaise, est demeuré toute sa vie un socialiste engagé ; nationaliste convaincu au début du siècle, il est cependant peu enclin à se laisser aveugler par de grandes illusions, et dénonce l’absurdité amère de dérives qui condamnent des innocents.

Agnès Santi (extrait)

index_3

   

charrue4

index

la_charrue

En tournée du 3 mars au 9 avril

Aujourd'hui au Théâtre 71 Malakoff

Durée prévue du spectacle : 2 h 15

mardi, vendredi, samedi à 20 h 30
mercredi, jeudi 19 h 30
dimanche à 16 heures
relâche lundi

 

Mon avis :

20 / 20 ! Pour le choix de l'auteur et de l'oeuvre choisie que l'on découvre avec plaisir, pour la transposition d'époque( années 80), pour la succession des scènes à un rythme d'enfer, pour le décor tournant montrant l'extérieur et l'intérieur de l'immeuble ou du pub où se retrouvent les militants et dont le nom est "La charrrue et les étoiles", pour les acteurs tous excellents et justes. Mentions spéciales pour l'oncle et Bessie Burgès !

Une excellente soirée. Bravo Irène Bonnaud!