15 juin 2009

L'Art d'être grand-père

Moi qu'un petit enfant rend tout à fait stupide, J'en ai deux; Georges et Jeanne; et je prends l'un pour guide Et l'autre pour lumière, et j'accours à leur voix, Vu que Georges a deux ans et que Jeanne a dix mois. Leurs essais d'exister sont divinement gauches; On croit, dans leur parole où tremblent des ébauches, Voir un reste de ciel qui  se dissipe et fuit; Et moi qui suis le soir, et moi qui suis la nuit, Moi dont le destin pâle et froid se décolore, J'ai l'attendrissement de dire : Ils sont l'aurore. Leur dialogue... [Lire la suite]