05 décembre 2012

Tango

        Comme je l'ai déjà dit, mon père était un excellent danseur. Outre le charleston, le fox trot ou la valse, il adorait le tango. Sa silhouette svelte, ses yeux noisettes et ses cheveux bruns passés à la "gomina" de l'époque auraient pu le faire passer pour argentin. Bref, il était magnifiquement séduisant. J'aime à l'imaginer dans les salons ou même les bouibouis, à Paris, Meknès, Hambourg ou Gergovie, les yeux dans les yeux d'une cavalière, sous le regard envieux et même concupiscent des autres femmes,... [Lire la suite]