13 mai 2013

Demain il fera jour

  C'est une évidence mais c'est aussi une pièce - peu connue - de Montherlant.       Montherlant est au purgatoire depuis quelques années. Pour redécouvrir le théâtre de l'auteur, Michel Fau a choisi une pièce courte mais très noire. Un peu moins dérangeante qu'à l"époque où elle fut écrite (1949) car nous avons pris de la distance par rapport aux événements d'alors. Un peu moins seulement, car, si, il est très dérangeant qu'un père sacrifie son fils pour éviter le sort inéluctable des collaborateurs... ... [Lire la suite]