21 juin 2009

L'enfant et le Poète

        Chant sur le berceau Je veille. Ne crains rien. J'attends que tu t'endormes.Les anges sur ton front viendront poser leurs bouches.Je ne veux pas sur toi d'un rêve ayant des formesFarouches; Je veux qu'en te voyant là, ta main dans la mienne,Le vent change son bruit d'orage en bruit de lyre.Et que sur ton sommeil la sinistre nuit vienneSourire. Le poète est  penché sur les berceaux qui tremblent;Il leur parle, il leur dit tout bas de tendres choses,Il est leur amoureux, et ses chansons... [Lire la suite]

17 juin 2009

L'Art d'être grand-père 2

  LA SIESTE Elle fait au milieu du jour son petit somme; Car l'enfant a besoin du rêve plus que l'homme, cette terre est si laide alors qu'on vient du ciel ! L'enfant cherche à revoir Chérubin, Ariel, Ses camarades, Puck, Titania, les fées, Et ses mains quand il dort sont par Dieu réchauffées. Oh ! comme nous serions surpris si nous voyions, Au fond de ce sommeil sacré, plein de rayons, Ces paradis ouverts dans l'ombre, et ces passages D'étoiles qui font signe aux enfants d'être sages, Ces apparitions, ces éblouissements... [Lire la suite]
15 juin 2009

L'Art d'être grand-père

Moi qu'un petit enfant rend tout à fait stupide, J'en ai deux; Georges et Jeanne; et je prends l'un pour guide Et l'autre pour lumière, et j'accours à leur voix, Vu que Georges a deux ans et que Jeanne a dix mois. Leurs essais d'exister sont divinement gauches; On croit, dans leur parole où tremblent des ébauches, Voir un reste de ciel qui  se dissipe et fuit; Et moi qui suis le soir, et moi qui suis la nuit, Moi dont le destin pâle et froid se décolore, J'ai l'attendrissement de dire : Ils sont l'aurore. Leur dialogue... [Lire la suite]
02 juin 2008

Comment être...

  ... une grand-mère indigne !Sylvie, dans La vieille dame indigne, film de René Allio   Offrez un cadeau de ce genre, par exemple !     Jeanne était au pain sec... Jeanne était au pain sec dans le cabinet noir, Pour un crime quelconque, et, manquant au devoir, J'allai voir la proscrite en pleine forfaiture, Et lui glissai dans l'ombre un pot de confiture Contraire aux lois. Tous ceux sur qui, dans ma cité, Repose le salut de la société, S'indignèrent, et Jeanne a dit d'une voix douce : - Je ne toucherai... [Lire la suite]