12 octobre 2010

Léocadia

    de Jean Anouilh Pour une fois, l'affiche est claire et lisible : tout y est.    Anouilh nous offre ici une  pièce originale et drôle, qui ressemble à un conte : un prince, une fée-marraine et  la bergère... Le prince est inconsolable d'avoir perdu celle qu'il aimait depuis... trois jours : la grande cantatrice Léocadia Gardi. Sa tante, duchesse passablement loufoque et immensément riche, décidée à sauver son unique  neveu, recrée tout d'abord pour lui le décor de ses amours... [Lire la suite]