24 septembre 2008

Poètes d'aujourd'hui

    Après l’été Les fruits se sont donné, tomber n’est pas périr. Après l’été, bêtes aux champs, gibiers y fouillent. Les chiens s’affolent, au vent la truffe mouille. Châtaignes aux chemins hésitent à s’ouvrir. Après l’été, les grands troupeaux vont revenir Aux arbres malheureux qu’octobre dépouille. J’offrirai les couleurs, d’ocres et de rouille. Automne flamboyant, mourir et reverdir. Le temps ne compte plus, il ne fait que passer. Aux ruisseaux chantonnants, les enfants ont dressé Des moulins ; derrière eux,... [Lire la suite]