07 juillet 2009

La Grande Magie

  de Eduardo De Filippo (1900 - 1984)     Avec La Grande Magie, (1948) dont il signe également l'adaption scénique, le metteur en scène Dan Jemmet s'empare pour la première fois du plateau de la Salle Richelieu. Texte français : Huguette HatemAvec : Claude Mathieu, Michel Favory, Isabelle Gardien, Cécile brune, Alain Lenglet, Coraly Zahonero, Denis Podalydès, Jérôme Pouly, Loïc Corbery, Hervé Pierre et Judith Chemla.   photos Cosimo Mirco Magliocca Dans une station balnéaire où tout le monde... [Lire la suite]

04 juillet 2009

Entre soeurs

  Avant de partir en vacances, il y a  les résultats des Concours... Mais, allez voir ICI Une maman fière de ses enfants.
Posté par lakevio à 12:40 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
02 juillet 2009

Prêt pour la plage !

  Modèles Citronille pour Petitou.   Une tunique à poche Une autre barboteuse C'est l'été !  
Posté par lakevio à 00:07 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
29 juin 2009

La Villa d'Este

  Un peu de fraîcheur en ces temps de haute température !Toujours grâce à Blondine, un lieu enchanteur et paradisiaque, qui pour nous était resté derrière de hauts murs et une porte fermée (ce que c'est que de mal lire un guide!)... Villa d'Este - mai 2009
Posté par lakevio à 00:09 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,
26 juin 2009

Kandinsky

Wassily Kandinsky1866 - 1944 Centre Pompidou Galerie 1 Niveau 6du 8 avril ou 10 août 2009 "Est beau ce qui procède d'une nécessité intérieure de l'âme. Est beau ce qui est beau intérieurement."                                                                       Wassily Kandinsky La Vie... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 00:10 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
23 juin 2009

Maillot de bains

  Et oui, l'épreuve arrive !...Le moment tant redouté de l'essai du maillot ! Que ce soit dans une cabine, à la recherche du maillot " qui vous aille" ou à la maison "pour voir si on rentre encore dedans"... A moins d'être une sylphide ou de ne jamais se mettre en maillot (vive les vacances à la montagne !) c'est toujours un moment redouté et redoutable ! Mais je vous rassure : l'éclairage est mauvais, la glace déforme, et non, non, décidément non, vous n'avez pas pris un seul kilo cet hiver !Mais, la nostalgie étant ce... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 00:18 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

21 juin 2009

L'enfant et le Poète

        Chant sur le berceau Je veille. Ne crains rien. J'attends que tu t'endormes.Les anges sur ton front viendront poser leurs bouches.Je ne veux pas sur toi d'un rêve ayant des formesFarouches; Je veux qu'en te voyant là, ta main dans la mienne,Le vent change son bruit d'orage en bruit de lyre.Et que sur ton sommeil la sinistre nuit vienneSourire. Le poète est  penché sur les berceaux qui tremblent;Il leur parle, il leur dit tout bas de tendres choses,Il est leur amoureux, et ses chansons... [Lire la suite]
19 juin 2009

Don Quichotte

Vie du grand Dom Quichotte et du gros Sancho Pança de Antonio José da Silva. (1733) Du 8 avril au 26 juin 2009      Durée du spectacle : 1 h 50 sans entracte.      En matinée à 14 h et en soirée à 20h 30          Salle Richelieu         Avec : Véronique Vella, Michel Favory, Isabelle Gardien, Sylvia Bergé, Christian Blanc, Alain Lenglet, Christian Gonon, Nicolas Lormeau, Léonie Simaga, Gregory Gadebois.          ... [Lire la suite]
17 juin 2009

L'Art d'être grand-père 2

  LA SIESTE Elle fait au milieu du jour son petit somme; Car l'enfant a besoin du rêve plus que l'homme, cette terre est si laide alors qu'on vient du ciel ! L'enfant cherche à revoir Chérubin, Ariel, Ses camarades, Puck, Titania, les fées, Et ses mains quand il dort sont par Dieu réchauffées. Oh ! comme nous serions surpris si nous voyions, Au fond de ce sommeil sacré, plein de rayons, Ces paradis ouverts dans l'ombre, et ces passages D'étoiles qui font signe aux enfants d'être sages, Ces apparitions, ces éblouissements... [Lire la suite]
15 juin 2009

L'Art d'être grand-père

Moi qu'un petit enfant rend tout à fait stupide, J'en ai deux; Georges et Jeanne; et je prends l'un pour guide Et l'autre pour lumière, et j'accours à leur voix, Vu que Georges a deux ans et que Jeanne a dix mois. Leurs essais d'exister sont divinement gauches; On croit, dans leur parole où tremblent des ébauches, Voir un reste de ciel qui  se dissipe et fuit; Et moi qui suis le soir, et moi qui suis la nuit, Moi dont le destin pâle et froid se décolore, J'ai l'attendrissement de dire : Ils sont l'aurore. Leur dialogue... [Lire la suite]