11 avril 2016

La vérité-vraie 13

  Le bouquet de lilas.   Les hauts de Ch..., 1908. Louise s'engagea sur le chemin qui descendait à la ville. Outre la vue magnifique sur la cathédrale elle savait qu'elle retrouverait là, en longeant la propriété, les parfums de l'enfance. Que de souvenirs !... Et puis, en cette saison, il y avait les lilas ! L'odeur même du souvenir. La mémoire ouverte comme une douce et tendre blessure du temps à jamais perdu... Jeanne. En ce temps-là, elle était la fille du régisseur du domaine et Jeanne était la fille de la... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 08:10 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

04 avril 2016

La vérité vraie 12

  Ombres   Chère petite Anna, Te rappelles-tu de la maison perdue ? Cette vieille maison aux couleurs passées, aux lucarnes gigantesques sur le toit et à la terrasse ombragée si typique de la région. Elle était si incongrue, trop près de la voie ferrée. Nous nous demandions toujours si elle était habitée lorsque nous passions chaque été dans le train des vacances. - Viens vite, viens vite ! On approche, Robert ! Tu vas voir. je suis sûre qu'il y a quelqu'un. Oui, on va peut-être voir quelqu'un aux fenêtres ou des... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:04 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,
28 mars 2016

La vérité-vraie 11

    Matin de Pâques en Auvergne :    Ce sont les cloches qui apportent les oeufs en chocolat. Et même qu'elles sont allées à Rome les chercher ! Les cloches ont sonné. Lisa voulait sortir. "Elles sont revenues, elles sont revenues ! je veux voir ce qu'elles m'ont apporté !" Lisa est une petite fille volontaire et impétueuse. On lui a bien expliqué que les cloches partaient à Rome chercher du chocolat et qu'elles reviendraient le Jour de Pâques. C'est vrai qu'on ne les entendait plus mais ce matin... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:08 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :
21 mars 2016

La vérité vraie 10

  David Keller   Voilà, la leçon est terminée; elle a fermé la porte. J'ai entendu ses pas décroitre dans l'escalier. Elle a hésité sur la quatrième marche, celle qui est un peu défoncée. Elle n'est pas sortie tout de suite parce que j'ai attendu le bruit de la porte. Elle devait préparer son parapluie... Dès qu'elle aura tourné le coin de la rue, je l'appellerai. Juste pour entendre le son de sa voix. Elle a une voix sublime. Si douce quand elle chante... Elle chante peu, elle n'aime pas sa voix. Elle est timide... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:01 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : ,
14 mars 2016

La vérité vraie 9

  En scène ! David Hattfield - Women and Degas   - Degas passait son temps au foyer et dans les coulisses ! Heureux temps où l'on avait un protecteur... - Qu'est-ce que tu racontes, Lucile ? Tu ne sais pas que ces filles, extrêmement pauvres, modèles par nécessité, étaient souvent prostituées et même souvent par leur propre mère ? Elles acceptaient cela pour manger à leur faim, obtenaient quelques friandises, une robe, des babioles. Parfois, les "amateurs" d'Opéra ou de chair fraîche trouvaient un logement à la... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:04 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,
07 mars 2016

La Vérité-vraie 8

  Le calendrier. Jackie Knott, Pause in Montmartre   - Albert, il est revenu ! - Mmmm ? Qui ça ?... - Mais, tu sais bien, le monsieur dont je t'ai parlé ! Celui qui ne venait plus... - On le connaît ? - Oh, t'es bête ! Tu fais celui qui sait pas pour m'agacer. Tiens, n'en parlons plus.   C'est drôle, quand même. Un jour, je l'ai remarqué. C'est vrai qu'il n'y a plus grand monde pour prendre le temps de s'asseoir sur les bancs. Tous pressés ! Les jeunes, ça te dévale la pente aussi vite qu'ils peuvent.... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:07 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : ,

29 février 2016

La vérité-vraie 7

   Le bonheur est dans le pré. Freedenfeld Robin - portrait-of-kathy   Dans un an et un jour, qu'il m'a dit, si tu ne te plais pas ici, tu pourras partir... Je ne savais plus quoi faire quand je me suis inscrite à cette émision "Le bonheur est dans le pré"... Au chômage depuis deux ans, sur le point de perdre l'appartement, seule dans cette ville étouffante, étourdissante... Mais, quand même, je ne sais pas vraiment ce qui m'a pris !... Je crois que j'ai voulu leur montrer que je pouvais aller jusqu'au bout de... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:02 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : ,
22 février 2016

La vérité-vraie - 6

   Julie Gilbert-Pollard - Hollycock Garden.   - Et la porte n'est toujours pas réparée !... On avait ri de la réflexion de mon père qui revenait à chaque visite. On avait même fini par l'attendre et la dire en choeur ! La petite porte basse aurait pu de toutes façons être aisément sautée et la vue des planches de guingois nous émouvait toujours. Et puis, les fleurs ! L'arrangement nonchalant parmi la rocaille, les couleurs assorties qui vous sautaient au visage et vous emplissaient de joie. Nous arrivions chez... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:02 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,
15 février 2016

La vérité-vraie 5

   Edward Hopper- Four Lane Road   - Tu vas encore rester là longtemps, Ernest ? Fais pas ta tête de mule !... Je l'entends encore la Miranda quand elle m'appelait pour la onzième fois pour le dîner ! Le dîner pile à 8 heures. A la minute près ! Le moment creux. Les travailleurs tous rentrés chez eux et les fêtards pas encore partis festoyer...  Moi, j'aimais bien ce moment. La rumeur de la route partie. Reposer mon dos, mes jambes. Si seulement Miranda avait pu la fermer ! Elle pouvait pas s'empêcher : elle... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:05 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :
08 février 2016

La vérité vraie 4

  Berthold Woltze - The irritating gentleman     Seule au monde ! Je ne dois pas y penser...  Et je suis sûre que c'est un bon choix même si j'aurais préféré rester dans ma petite ville et surtout dans mon cher pays.  Qu'y faire, d'ailleurs, dans ma province ? Tout le monde me connaît et Tante Ursule m'a - m'avait, hélas !, paix à son âme - bien expliqué que je ne pouvais déchoir en me plaçant comme demoiselle de magasin ou gouvernante d'enfants de bourgeois ! Moi, ça m'aurait bien été égal !... ... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:08 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :