14 novembre 2016

La Vérité-Vraie 36

    Voilà, j'ai sauté le pas. Est-ce que cela se voit ?... Moi, je me sens tellement plus femme ! Tellement plus libre... Heureusement que maman ne m'a pas entendue rentrer. D'habitude, elle se jette comme une furie sur moi, au retour de soirées, comme si j'étais sa proie. Elle s'assied sur mon lit pendant que je me prépare pour le reste de nuit, enfin pour la grasse matinée ! hihi ! et là, elle aurait flairé puis compris. Elle sent tout "de sa petite fille"... Je ne suis plus sa petite fille ! Tralala !  Quelle... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:04 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags :

07 novembre 2016

La Vérité vraie 35

  La premiere fois que je suis arrivée à Cambrian Street, c'était à l'automne. Je m'en souviens comme si c'était hier. J'étais très intimidée. Il faut dire que j'étais très jeune ; c'était ma seconde place. La vieille Mrs Violet Crowton m'avait cédée à sa petite-fille Margaret qui venait d'avoir son troisième enfant. Elle pensait que je ne serai pas de trop pour seconder Miss Jones, la gouvernante. Je me hâtais dans ce quartier encore inconnu lorsque je débouchais sur Cambrian Street et, malgré ma peur d'être en retard au... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:07 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags :
31 octobre 2016

La Vérité-Vraie 34

  Secrets de famille.  Vittorio Corcos   - Je te le dis, Marthe, en toutes confidences, car on ne pourra jamais le dire à cette pauvre Hortense... mais Edmond, son Edmond, qu'elle pleure encore après trois ans de veuvage, n'était pas celui qu'elle croyait ! - Que veux-tu dire, Henriette ? Tu ne vas pas t'y mettre toi aussi ! Un peu de respect pour notre frère et sa veuve ! Et puis, baisse le ton ; il y a la petite... Oh, comme j'en ai assez de toutes ces rumeurs ! Ça va trop loin. - Des rumeurs ? je ne savais... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:01 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags :
24 octobre 2016

La Vérité-vraie 33

  Chouettes vacances !   Allo ?... Oui, Vincent, c'est maman. Nous sommes désolés pour votre grande inquiétude mais j'avais oublié le portable dans la caravane... Et miracle : il... et surtout elle... est encore là ! C'est la seule... la caravane... Non, nous ne le savions pas mais j'ai tenté de revenir... Mais, écoute-moi !... Non, pas à cause du portable mais pour l'argent que nous avions laissé ! Comme des endouilles on l'avait oublié dans la hâte de l'évacuation. Oui, tout est là. J'ai même pu faire une petite... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:04 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :
17 octobre 2016

La vérité vraie 32

    La vitrine. Pamela était passée plusieurs fois en repérage, s'attardant devant la vitrine comme une cliente indécise. Ce matin-là, elle devait entrer à dix heures précises et demander à voir les broches sur le présentoir. Son allure et son sourire de femme du monde devait rassurer le vendeur qui à ce moment-là devait être seul dans la boutique, le propriétaire ayant rendez-vous chez le diamantaire. Georges briserait alors la vitre et s'emparerait des bagues et colliers avant de fuir au plus vite. Le vendeur... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:07 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags :
03 octobre 2016

La vérité vraie 30

   La nuit la plus longue de notre existence.   Je regardais mon père et je ne parvenais pas à me rassurer. Malgré ses paroles qui se voulaient enjouées et le calme apparent de ma mère, je sentais qu'ils étaient inquiets.  Il y avait, derrière nous, les centaines de kilomètres parcourus, l'attente dans la voiture éteinte alors que la nuit tombait sur ce bout de terre au milieu de nulle part. Trop de chuchotements, de regards jetés sur la montre. Il se retournait, souriait : "Encore un peu de patience, les... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:03 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,

26 septembre 2016

La Vérité vraie 29

    - Elle est revenue. - Qui ça ? - La femme à la fenêtre. - Arrête ton délire ! Tu m'énerves avec ça ! Il n'y a personne dans cet appartement ! Tu le sais. Tu es même venue avec moi voir... Pourquoi tu remets ça ? - Te fâche pas, Nico... Mais je t'assure que je la vois ! Elle était là à sept heures. Il est neuf heures et demie ; c'est normal qu'elle ne soit plus là. On dirait qu'elle attend quelque chose ou quelqu'un... Il y avait même de la lumière derrière elle. - Tu es complètement folle ! La lumière est... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:06 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :
19 septembre 2016

La Vérité vraie 28

  La tentation. Amélie hésita encore une fois. C'était peut-être une totale erreur qui allait détruire ce qu'elle avait patiemment construit... Le geste fatal. L'abandon d'un mode de vie. La démission...  Il suffisait de quelques marches. Traverser la rue... Elle savait qu'il l'attendait, qu'il serait toujours là pour elle mais était-elle prête ? Ce n'était peut-être qu'un désir sauvage comme elle en avait déjà connu... Des passades dont elle avait ensuite du mal à se relever. Sa honte, alors. Ses larmes. Ses regrets. ... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:09 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :
12 septembre 2016

La vérité vraie 27

  La demande. James Ormsbee Chapin - George Marvin et sa fille   Il y a deux jours, James Mathew, notre voisin le plus proche, a demandé à me parler. Plus proche, c'est une façon de parler. Dans le bush, les distances entre les fermes sont de plusieurs dizaines de kilomètres ! Et puis, les Mathew, je ne les apprécie pas forcément... Mais dans ces terres arides on a souvent besoin de s'entraider. Nous nous sommes vus hier. Nos 4x4 se sont rencontrés à mi-chemin de nos stations. C'est ainsi qu'on appelle nos fermes chez... [Lire la suite]
05 septembre 2016

La vérité vraie 26

   L'heure chaude.   Treize heures. Le soleil semble immobile et tout s'est figé dans le village. Il n'y a plus que les mouches qui s'activent. A peine entend-on grincer un sommier sous le poids de quelque ménagère venue s'allonger à côté de son homme pour une sieste moite. Les chiens cherchent la pierre mouillée sous l'évier et les chats se sont retirés à la cave où les souris peuvent leur tirer les moustaches : il fait trop chaud pour courir... Silence. Volets clos. Le soleil écrase la rue, voile les couleurs.... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:05 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags :