16 octobre 2017

Conte du lundi 80

    Non mais c'est pas possible ! Je les aurai tous, ces bon sang de feux rouges !... C'est extrêmement rare que ce soit à ce point-là. D'habitude, j'ai le premier mais ensuite tous les verts s'enchaînent. Ce doit être à cause de Philibert, mon voisin qui est parti juste avant moi. Il roulait trop lentement !... C'est quand même étrange ! Un signe ? Peut-être un avertissement... Non mais, t'es sérieuse, ma fille ?... Allons bon, c'est quoi ce bouchon ? ... A l'intersection de la Swann street et de la New Hampshire... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:06 - - Commentaires [24] - Permalien [#]

09 octobre 2017

Conte du lundi 79

    J'ouvris les yeux sans bouger, savourant la chaleur du lit et le bonheur de ce bras autour de mes épaules... Je souris et me tournai pour le voir... Et là, je découvris que le lit était vide ! Le bras n'était qu'un souvenir de la nuit. J'en fus un peu désappointée ; il n'avait pas voulu assister à mon réveil ! Etait-il déçu ? Etait-il parti ? Allait-il s'enfuir en courant pour ne plus jamais me revoir ?... Qu'est-ce qu'il n'avait pas aimé ? Sûr que je ne suis pas tout à fait canon, pas vraiment une fille de magazine,... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:09 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags :
02 octobre 2017

Conte du lundi 78

    Ça a débuté comme ça. La riche idée de Coralie d'offrir à son oncle pour Noël une figurine d'albâtre !... Et elle avait eu le malheur d'ajouter qu'il lui avait été dificile de choisir car il y en avait toute une collection !... Evidemment, comme oncle Gustave l'avait beaucoup appréciée, on avait, sur le coup, trouvé l'idée excellente. Immédiatement il l'avait installée sur une étagère de sa petite bibliothèque en bois précieux tout en annonçant qu'il faudrait lui trouver une place plus adéquate. En fait, c'est dès... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:02 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags :
25 septembre 2017

Conte du lundi 77

     En cas d'urgence, c'était le raccourci. Ce matin-là, c'était évident. Le bus n'en finissait plus de se traîner parmi les voitures rue de Rivoli. Je suis donc descendue à Palais-Royal et je me suis hâtée vers les Tuileries. Traverser le jardin est toujours un bonheur, sauf sous un soleil écrasant quand on mange la poussière des allées ou par temps de pluie quand la terre colle aux chaussures. Ce matin-là, c'était parfait. L'automne naissant faisait resplendir les grands arbres. La lumière encore pâle de l'heure... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:05 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
18 septembre 2017

conte du lundi 76

     Je n'ai pas vu Paul, dit Sabine. Oui, mais il y avait Etienne..., répondit Natacha. Elles se hâtaient, en silence à présent, pour rejoindre leur lieu de travail. L'ondée était arrivée juste à point pour les libérer du poids de la cérémonie. Comme Natacha avait un parapluie, cela leur avait permis de s'éclipser rapidement. alors que les autres s'abritaient encore quelques instants sous les colonnades.  C'était étrange, quand même de revoir Etienne... Il est sans doute venu parce que Paul ne venait pas... ... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:08 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
11 septembre 2017

Lundi 75

    Longtemps, je me suis couchée de bonne heure... Moi ? Vous voulez rire ! j'ai toujours été un oiseau de nuit. Même quand j'étais gosse, dans cette chambre, justement. Ma mère me lisait une histoire, me donnait Amipanda, mon doudou qui est toujours resté là, allumait la veilleuse et, après un baiser, fermait la porte sur ce qui devait être une douce nuit... Lorsque je savais qu'elle parvenait au bas de l'escalier, je m'installais sur le rocking-chair à côté de la lampe et j'inventais des histoires pour Amipanda et la... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:01 - - Commentaires [25] - Permalien [#]

04 septembre 2017

Lundi 74

    - Tu es sûre, Lila ? Tu as bien réfléchi ? C'est bien ce que tu veux ?... Décidément, ces vacances auront été désastreuses !... Je sais, c'est de ma faute ! Tu me l'as assez dit ! Je me suis excusé mille fois, déjà. Pardon, je n'aurais pas dû dire ça... Désolé. Vraiment, désolé... Mais je ne suis pas responsable de tout ! ... Mais non, je n'accuse pas ta soeur ! Tu es quand même d'accord qu'elle ne nous a guère laissés tranquilles ! Toujours à nous chercher, me chercher avec ses piques assassines, à tourner autour... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:04 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
28 août 2017

Lundi 73

    Dans deux heures, c'est plié. Terminé. Je tourne la page. Comme si elle avait deviné, Dotti a particulièrement soigné la table ce matin. Elle a posé le journal comme chaque jour depuis cinq ans. Mais ce matin, je ne l'ai pas ouvert. J'ai juste sorti de ma poche l'enveloppe que j'ai préparé pour elle et qu'elle trouvera en débarrassant... Je sais que je vais beaucoup lui manquer. Elle ne va pas comprendre. Personne ne pourra comprendre pourquoi je suis partie ce jour, en robe d'été et en sandales, sans bagage, en... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:08 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
21 août 2017

Lundi 72

    Douce est rentrée en larmes dans la cuisine fraîche où se tient sa mère. Elle hoquète et des mots inarticulés sortent de sa bouche. De nombreuses perles roulent sur ses joues rebondies. Elle a vraiment l'air en souffrance. Brune lui demande de se calmer tout en cherchant du regard l'ombre de Douce, sa grande amie Clara. Comme celle-ci n'est pas là, elle a déjà compris et calîne sa fille en attendant la confidence : - Clara, elle veut plus me causer !... Brune comprend bien le problème. Douce lui ressemble. Ainsi... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
14 août 2017

Lundi 71

    La fournaise était intenable dans sa petite chambre. Cet été était une horreur ! Comme chaque année depuis la mort de ses parents, Géraldine avait loué les chambres de la maison familiale à des vacanciers. Au rez-de-chaussée, il y avait une famille anglaise avec deux petites filles rousses portant lunettes et appareils dentaires ; d'horribles petites pestes toujours en train de se chamailler. Au-dessus, une autre famille, belge celle-là, avec un jeune garçon timide et un ado qui passait son temps à jouer sur sa... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 09:25 - - Commentaires [17] - Permalien [#]