15 avril 2019

Conte du lundi 147

     C'était un soir ordinaire. Selma sortait de sa boutique de colifichets, fatiguée, désabusée... Et puis il y avait eu cette ritournelle. L'air qui venait le plus facilement à l'esprit lorsqu'on était sur la Butte.  Le refrain, un air de guitare... Elle avait ralenti. Elle l'avait regardé tandis qu'il fredonnait assis sur le trottoir, juste devant le bar. Quand il avait levé les yeux sur elle, elle s'était perdu dans son regard. Des yeux d'un vert comme elle n'en avait jamais vu sous une chevelure de... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:05 - - Commentaires [27] - Permalien [#]

08 avril 2019

Conte du lundi 146

    C'est par hasard que Desmond retrouva son ancien quartier. Il l'avait quitté bien des années plus tôt, fermement décidé à n'y jamais revenir, pensant alors qu'il n'en aurait jamais l'occasion puisqu'il avait traversé l'Atlantique... Et voilà qu'un avis de tempête avait fermé des pistes et cloué son avion au sol, l'obligeant à séjourner à Londres une nuit de plus. Il était prêt à retourner à son hôtel, à condition qu'il y eut encore de la place, mais il était un peu découragé à l'idée de reprendre le tramway pour... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:08 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
01 avril 2019

Conte du lundi 145

    Elle aussi a beaucoup de chagrin, dit celle que tout le monde appelait Tante Gaby. Capucine avait dû parler tout haut en attachant longuement son regard sur le veuf, écroulé dans un fauteuil. Elle montrait une petite dame permanentée, moulée dans une somptueuse robe de soie gris souris. Elle ne pouvait pas mieux lui aller. Tout était gris, même le teint, chez cette personne. Et son trottinement d'un convive à l'autre... Et le fard à paupières lorsqu'elle les baissait pour laisser glisser sur sa joue fanée une larme... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:01 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
25 mars 2019

conte du lundi 144

  - Oui ? - Allo, Chéri ? C'est moi ! Tu m'entends ? Tu es levé ? Moi, je suis au Supermarché. Je voulais te dire que je n'aurais pas le temps de passer au pressing. Tu pourrais y aller ? Tu sais, c'est pour ton costume. Il te le faut pour dimanche. Enfin, tu as encore le temps d'y aller d'ici samedi ! Mais je parie que tu n'es pas encore habillé... - Non. - Tu ne devrais pas traîner dans cet affreux peignoir rouge délavé même s'il est confortable. J'ai deviné, hein ? Tu es encore en peignoir. Et dans ton vieux peignoir !... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:05 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
18 mars 2019

Conte du lundi 143

    "Il est des hommes, lorsqu'on les aborde, avec lesquels les approches, les temps morts qu'exigent les règles de politesse, n'ont pas de sens, parce que ces hommes vivent en dehors de toute convention dans leur propre univers et qu'ils vous attirent aussitôt."  Lorsqu'il a tourné son regard vers moi, il y avait dans ses yeux une telle puissance magnétique, que j'ai aussitôt pensé au portrait que Joseph Kessel esquisse de Bullit, l'homme des fauves. Il était impossible de rester de marbre devant une stature aussi... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:08 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
11 mars 2019

Conte du lundi 142

    Ce que j'ai vu en premier, c'est l'allure phénoménale de cette jeune femme. Elle se déplaçait comme une reine, semblant glisser sur le sol, la tête haute, les yeux droits devant elle. Enveloppée d'un grand manteau bleu qui lui faisait comme une traîne, elle paraissait flotter dans la soie tant ses jambes étaient interminables. Sa jupe courte était en partie dissimulée par un grand sac rouge qu'elle tenait d'une main. A son poignet était noué un foulard vert en guise de bracelet. Dans l'autre main, elle avait le... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:01 - - Commentaires [34] - Permalien [#]

25 février 2019

Conte du Lundi 140

      Apolline -  Je n'aurais raté ça pour rien au monde. J'aime beaucoup les visites de chefs d'Etat, tout cet apparât, la musique, les drapeaux... Evidemment, cela avait plus de gueule autrefois, au temps des chevaux et calèches mais il faut être de son temps ! Et à voir toute la foule qui accourt pour être aux abords de l'avenue, je ne suis pas la seule ! ... J'espère qu'elles ont conscience de leur chance d'être aux premières loges grâce au balcon de mon appartement ! Je suis très émue. Je ne leur en... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:05 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
11 février 2019

Conte du lundi 139

    Les dix à caser :   Tardivement  Symphonie Eclat Bordure Ergot Influence Grenat Correct Fracasser  Parloir   Un peu tardivement, je réalisais que j'avais fait une erreur. J'avais tant aimé ce meuble qui trônait au parloir du pensionnat Sainte Marguerite où j'avais été institutrice pendant vingt ans. A lui seul il donnait de l'éclat à la pièce un peu froide et austère. Je préférais  recevoir les parents dans la véranda somptueusement décorée de plantes qui s'y plaisaient bien.... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 05:01 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
04 février 2019

Conte du lundi 138

  Bien chère cousine, Vos yeux sont un lac clair un jour de printemps. Votre teint si pâle est comparable à un tableau de Gainsborrow ; c'est ce qui m'est venu à l'esprit lorsque je vous ai vue dans votre robe bleue... Votre bouche vermeille aux lèvres tremblantes m'émeut lorsque vous lisez à voix haute au salon. Et j'aime lorsque vous agrippez mon bras pour la promenade. Ne vous effarrouchez pas, cousine, mais je crois que je suis terriblement amoureux. J'aime votre grâce encore enfantine et vos conversations à bâtons... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:04 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
28 janvier 2019

Conte du lundi 137

    Fait d'hiver Le corps sans vie d'une jeune fille a été retrouvé par un passant, hier matin, rue des Nantis. Conduite immédiarement à l'Hospice, il a été impossible de la réanimer. Il s'agirait de Miss Sigall qui nous a tant régalés cet été par ses ritournelles. Accompagnée de sa mandoline, elle charmait par sa voix claire et faisait danser les jouvanceaux sur les places du village. Une enquête a été ouverte. On interroge actuellement Madame Lafourmy, première adjointe du Maire Jupiter Lepaon, responsable de la... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:08 - - Commentaires [25] - Permalien [#]