18 mars 2019

Conte du lundi 143

    "Il est des hommes, lorsqu'on les aborde, avec lesquels les approches, les temps morts qu'exigent les règles de politesse, n'ont pas de sens, parce que ces hommes vivent en dehors de toute convention dans leur propre univers et qu'ils vous attirent aussitôt."  Lorsqu'il a tourné son regard vers moi, il y avait dans ses yeux une telle puissance magnétique, que j'ai aussitôt pensé au portrait que Joseph Kessel esquisse de Bullit, l'homme des fauves. Il était impossible de rester de marbre devant une stature aussi... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:08 - - Commentaires [29] - Permalien [#]