matteo massagrande

 

Ce départ m'a épuisée. J'essaie de me convaincre qu'il n'y avait pas d'autres solutions mais, je ne peux m'empêcher d'avoir des regrets... Quitter notre bel appartement pour ce deux pièces... Léa me dit qu'il faut positiver, trouver tous les avantages. Quand même, on ne balaie pas quarante-six ans d'une vie comme ça ! J'ai envie de pleurer dans cet appartement vide mais je ne le ferai pas. C'est certainement dur pour eux aussi et ils attendent à ce que je tienne le coup ! Léa est partie chercher des cafés et j'attends les "déménageurs". Ce sont mes fils et trois de leurs copains. Déjà, ils avaient tout nettoyé et repeint. Le déplacement sera vite fait avec tout ce monde car je n'ai pas pu emporter grand chose ! Evidemment, les enfants ne voulaient quasi rien ; leurs appartements sont trop petits ou bien ils ont déjà tout. Je ne peux pas payer de garde-meubles ; tout doit aller pour Philippe. Alors... salle des ventes ! On ne doit pas s'attacher aux objets mais lorsqu'il faut choisir et laisser partir... sa vie ! Ça fait mal...

Allez, Catherine, ressaisis-toi ! Songe où tu vas mettre ce que tu as gardé.

J'ai bien du mal à anticiper... Je vais attendre le retour de Léa ; elle m'aidera. J'aurais peut-être dû prendre la coiffeuse au lieu de la table à jacquet... Où vais-je la mettre ?...Elle me servira de table de salle à manger puisque je n'ai pu emporter la mienne... Je n'arrive plus à voir les beaux volumes comme disait l'agent immobilier. Et dire que je trouvais cette couleur chaleureuse !...

J'ai choisi cet appartement pour l'arbre devant la fenêtre mais à présent j'ai peur de ne plus voir le soleil du tout en été !  J'entends Léa, elle parle à ses frères, ils arrivent. Un oeil à la salle de bains pour voir si je suis présentable. Voilà, un peu plus de rouge à lèvres et un beau sourire pour les accueillir. Ne tremble pas, Catherine. Non, ne tremble pas. C'est toi la femme forte sur qui on s'appuie. Ils sont là, ils ont tous voulu aider. Sois raisonnable. C'est pour Philippe. C'est pour toi. Cet appartement gardera mes forces intactes. Il faut juste prendre ses marques  Je n'aurais pas trente kilomètres par jour pour visiter Philippe à l'Ehpad. Le lieu est petit mais sera convivial et facile à entretenir. Je verrai souvent mes petits-enfants et Léa, qui travaille à côté pourra venir déjeuner. Le quartier est commerçant et sympathique. L'immeuble n'est pas trop bruyant ; c'est de la bonne pierre de taille... La cuisine est assez grande, ce qui est rare. La chambre est plutôt petite mais très lumineuse aussi et s'il le faut je ferai mettre des double-vitrages. Cela me changera d'être sur rue ; j'aurais l'animation du marché le mardi. Pratique pour les produits frais ! Que de bonnes raisons pour voir la vie en rose ! Je me rappelle maintenant pourquoi j'ai flashé sur les murs du salon !

Allons saluer mes déménageurs. J'aurais bien des choses à raconter à Philippe ce soir...

 

© Lakévio