22 juin 2018

La lettre oubliée

   Anne-Françoise Couloumy   Dans quelques jours, Blondine déménage. Quand on déménage, on trie, on jette, parfois on oublie... Cette fois-ci, la "lettre oubliée" doit être prise au pied de la lettre si j'ose dire ! Il s'agit du caractère et non du feuillet ! Pouvez-vous écrire une courte histoire sans utiliser la lettre A ?...   Pour nous lire, retrouvons-nous lundi !      
Posté par lakevio à 06:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

21 juin 2018

L'été en musique !

  Avec ces quelques toiles, je vous souhaite un bel été.           Merci à Carmen Guedez et Léna Karpinsky.    
Posté par lakevio à 10:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
20 juin 2018

A la recherche du Temps perdu

  Visite à Marcel.  C'est en 1971, centenaire de la naissance de Marcel Proust, que Illiers, bourg d'où les Proust sont originaires - les grands-parents de Marcel y tenaient une épicerie - fait rajouter "Combray" au nom de la ville pour mieux situer la fameuse maison de "Tante Léonie", friande de madeleines...     Tante Léonie, de son vrai nom Elisabeth Proust (soeur du père de Marcel, le professeur de médecine Adrien Proust). Elle avait épousé Jules Amiot, blanchisseur mais aussi horticulteur et... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 juin 2018

Le grand vaisseau

  Charles et moi (excusez du peu !)   La Beauce, vue du TER.   "Etoile de la mer, voici la lourde nappe Et la profonde houle et l’océan des blés Et la mouvante écume et nos greniers comblés, Voici votre regard sur cette immense chape Et voici votre voix sur cette lourde plaine Et nos amis absents et nos cœurs dépeuplés, Voici le long de nous nos poings désassemblés Et notre lassitude et notre force pleine. Etoile du matin, inaccessible reine, Voici que nous marchons vers votre illustre cour, ... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
18 juin 2018

Conte du lundi 112

    "Que peut-elle bien faire encore au-dehors, dans ce noir ?" demanda Ludovic en s'impatientant. "Elle est sortie fumer une cigarette ." lui répondit sa mère. "Je ne lui fais pas confiance ; elle a le vice dans la peau ! Déjà toute petite..." Ludovic s'interrompit. Ce n'était pas très élégant pour ce pauvre Roger. Il connaissait sa femme mieux que personne ! Etait-il encore temps de recoller les morceaux, d'ailleurs ?... C'était peut-être un peu ridicule ce conseil de famille, un peu trop vieille France... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:08 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
15 juin 2018

Jean, François et vous.

  Katie O'Hagan    - Commencez impérativement votre texte par la phrase suivante : "Que peut-elle bien faire encore au-dehors, dans ce noir ?" Emprunt à Jean et sa divine Ondine. - Terminez impérativement votre texte par la phrase suivante : "Elle farda ses joues et ses lèvres, avec minutie; puis, ayant gagné la rue, marcha au hasard." Emprunt à François et sa Thérèse D. - Entre les deux, casez ce que vous voulez !   Amusez-vous bien. lecture lundi !    
Posté par lakevio à 06:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

14 juin 2018

Plume, Hans et Fred

  Mes enfants ont adoré ces histoires.  Hans de Beer     Elles me sont revenues en mémoire lorsque j'ai vu les oeuvres de Fred Machetanz, artiste d'Alaska (1908-2002)                  Sujet inspiré de mon dernier devoir qui nous emmenait... en Alaska !     
Posté par lakevio à 06:04 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
13 juin 2018

C'est le gris Paris

  ... mais on peut aussi se promener sous les nuages... en attendant un peu de ciel bleu.  Augustin, sur le vélo de son papa, vous dit "Bonjour !"       
Posté par lakevio à 06:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
12 juin 2018

Temps de grenouille !

  Aujourd'hui, comme hier, c'est comme ça, à Paris... Maximilian Damico - artiste tchèque.   Et on a perdu 8 degrés...   
Posté par lakevio à 06:02 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
11 juin 2018

Conte du lundi 111

    Mademoiselle, Nous avons bien reçu votre candidature. Malgré les excellentes recommandations que vous donnez, nous avons le regret de dire qu'il est possible que nous ne puissions donner suite à votre projet. Sans douter de votre formation et de vos compétences, permettez-nous de nous interroger sur votre place et votre rôle dans un lieu si étranger à vos habitudes, un climat si différent et si rude, un milieu rural peu raffiné, un confort tout relatif, des horaires difficiles, un ciel peu clément, un entourage aux... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:01 - - Commentaires [35] - Permalien [#]