Ma chère Caro, née un 25 avril,  (et j'avais dix-sept ans !)  restera éternellement jeune, belle et blonde, naïade dans l'océan mais peut-être aussi randonneuse dans nos montagnes auvergnates ... On pourrait sans doute l'apercevoir lors d'une baignade au crépuscule ou dans un sentier écarté au lever du soleil... 

A la maison de campagne des Buissonnets, elle avait pris ma place dans le lit de cuivre, sous les couvertures en piqué à la cotonnade fleurie délicieusement passée. Elle a comme moi, parcouru les champs et les bois avant de prendre le chemin de la colline d'où on peut admirer le ciel par-dessus les rares clochers avec les puys. en toile de fond...

 

ann mortimer 64

 

Cette maison de vacances fut sienne après avoir été mienne. Passée du père au fils. Cette maison, ma préférée...

J'ai tant de raisons de l'aimer. J'ai hâte d'y retourner... J'y retrouverai mes aimés et mes fantômes que je reconnais à la marche qui craque dans l'escalier, à l'horloge qui sonne bien que personne ne l'ait remontée, à la gouttelette tombée du ciel sans nuages à mes pieds, à la clochette du carillon alors qu'il n'y a pas un souffle d'air, à l'aigrette du pissenlit qui s'envole lorsque je passe, à la pierre chaude qui vibre d'un son étrange sous le soleil, au bois qui chuchote, au ruisseau qui chante...  

ann mortimer 7

 

ann mortimer farm gate

 

ann mortimer-3

  

anne mortimer 19

 

ann mortimer 11

 

Merci à Ann Mortimer, aquarelliste anglaise contemporaine.

 * Un autre peintre m'avait aussi ramenée aux Buissonnets l'an passé (ICI)

 

 

 

Je dois dire que chaque printemps j'ai des envies folles d'aller courir dans l'herbe et les souvenirs d'enfance ! 

 J'ai fait des progrès quant à la périodicité car jeune épouse c'était toutes les trois semaines que je devais aller au vert...