12 février 2018

Conte du lundi 95

    Vraiment, on n'aurait jamais pu imaginer un temps aussi pourri ! Pour un premier rendez-vous, ça la fichait mal... Toute la matinée, j'avais guetté le ciel, espérant une éclaircie après la terrible averse de huit heures cinquante. J'avais été heureux au déjeuner, lorsqu'il y eut une accalmie . Cependant, le ciel restait désespérément gris, roulant de gros nuages. Pourtant, lorsque je me rendis à la gare pour avoir le train de 14h22, je ne pris pas mon parapluie ; je suis de nature optimiste. Tatillon, peut-être, à ce... [Lire la suite]
Posté par lakevio à 06:02 - - Commentaires [35] - Permalien [#]