Aldo Balding-www

 

- Tu es sûre, Lila ? Tu as bien réfléchi ? C'est bien ce que tu veux ?... Décidément, ces vacances auront été désastreuses !... Je sais, c'est de ma faute ! Tu me l'as assez dit ! Je me suis excusé mille fois, déjà. Pardon, je n'aurais pas dû dire ça... Désolé. Vraiment, désolé... Mais je ne suis pas responsable de tout ! ...

Mais non, je n'accuse pas ta soeur ! Tu es quand même d'accord qu'elle ne nous a guère laissés tranquilles ! Toujours à nous chercher, me chercher avec ses piques assassines, à tourner autour de moi, à m'espionner. Comment tu appelles ça , son intrusion dans la salle de bains quand je prends ma douche ?... Oui, j'aurais dû fermer la porte... Mais quand même ! On était chez ta mère et c'est ta petite soeur !... Tu l'excuses toujours !

Oui, je sais, c'est pas ça le problème; Mais ça n'a pas arrangé les choses !... Je ne suis pas de bois, quand même ! Elle le sait bien et quand elle arrive en maillot dans notre chambre, hein ?... Toi même, tu dis qu'elle est fofolle... Je dirai plutôt perverse. Non, non, je ne noie pas le mouton ! Le mouton ?... Euh, je crois que tu me fais perdre mes mots... On revient à ses moutons et on noie?... Le poisson ! C'est ça le poisson.

Comment ça je fais mon imbécile ? Mais non, c'est que je suis tourneboulé, moi aussi. Je ne pensais pas qu'il arriverait une chose comme ça !... Je ne l'ai pas "voulu" ! Oui, c'est de ma faute. Je suis responsable, absolument.

OUi, c'est vrai, je m'échauffe, comme Serena ou comme ta mère...

Tu la connais ta mère ! Tu es la première à dire qu'elle préfère Serena, qu'elle la soutient toujours ! Désolé mais ta famille, purée, ras le bol !

Ne parlons pas de la mienne, tu veux ? OK, c'est pas mieux, même si ma mère t'aime bien et que mon père t'apprécie vraiment. Ce n'est pas ma mère qui nous aurait mis des draps déchirés pour notre arrivée. Ce n'est pas ma mère qui aurait servi tant de fois du poisson que je ne supporte pas. Oui, oui, bien sûr, on était à la mer... Mais tu le sais que je suis allergique ! Elle le sait aussi depuis cinq ans, non ?...C'est grave, ça ! Si ce n'était pas fait pour gâcher notre séjour.! Elle aurait sans doute voulu que tu viennes seule car systématiquement, quand je suis là, elle s'oppose à tout ce que je dis, encouragée par Serena. Parfois, c'est drôle je te l'accorde mais passer quinze jours sous ce tir nourri de critiques, j'en ai marre. Je sais que je dis ça à chaque retour, mais là, non, j'en ai vraiment marre ! C'est à cause d'elle si nous sommes partis si vite parce qu'elle se sentait mal et qu'elle pensait que ce serait sans doute la dernière fois qu'elle te verrait...  Tu parles ! Combien de fois, elle a fait le coup ?...

Mais non, encore une fois, je ne me cherche pas d'excuses ! Pardonne-moi, mon poussin. Je t'en supplie, tu ne vas pas me planter là quand même ?... On ne peut pas vivre comme ça ! Tu retournerais chez ta mère ?...

Ecoute, je reconnais : tout est entièrement de ma faute. J'ai commis une terrible erreur, j'en suis conscient. Mais on peut peut-être aller de l'avant ?...

Je comprends tout à fait. Tu es absolument dévastée.

Oui, comme l'appartement. Oui, j'aurais dû faire le tour de la maison pour voir si j'avais tout bien fermé... C'est tout à fait de ma responsabilité si on a été cambriolé pendant notre absence, les meubles brisés ou volés...

Alors, on va le choisir le nouveau canapé ?...

 

© Lakévio