patricia freeman - trepidations

 

- Mais qu'est-ce qu'il a ce chien, à nous suivre comme ça ?... On sent la morue, ou quoi ?... Tu as vu, Josefa ?

- Je n'aime pas les chiens, Marisol ! J'en ai peur, tu sais bien... Ne t'arrête pas comme ça, ne le regarde pas. Il va bien finir par comprendre et déguerpir !

- Mais ça m'énerve ! Pourquoi nous ? Tu n'aurais pas par hasard des biscuits dans ton sac ?

- Pourquoi faire ? Tu veux lui en donner ?

- J'en étais sûre ! Tu as des biscuits ! Il doit les sentir... Va t'en, le chien ! allez, ouste ! Du balai ! On veut pas de toi, tu nous intéresses pas ! On te donnera rien.

- Il part pas, Marisol... Regarde, il s'approche ! Fais-le partir !

- C'est ton sac qu'il renifle ! Ah, ah, tu es drôle, si tu voyais ta tête !... Bon, allez, on poursuit.

...

- Il est encore là, Marisol...

- Mais ne t'inquiète pas ! Il a l'air d'un bon chien... Josefa, tu pourrais peut-être lui donner un biscuit...

- Mais, t'es folle ! Si je fais ça, il nous lâche plus... Et il va peut-être me mordre !

- Donne ! Regarde... Ah, il est content ! Il est pas mal, ce chien ! Un peu maigre et haut sur pattes mais il a une bonne tête.

- Non mais, je rêve ! Laisse ce chien, Marisol, et dépêchons-nous d'arriver au musée.

...

- Mince, Josefa ! Regarde, c'est fermé ! Tu t'es encore trompée dans les horaires ! Le lundi, c'est jour de fermeture, t'avais pas vu ?

- Je te ferai remarquer qu'on est mardi !... C'est fermeture exceptionnelle... Toujours pareil quand on veut faire quelque chose de bien dans cette ville pourrie !

- Eh, les pouffes ! On se joue les grandes dames ? On va à la culture ? Vous seriez pas mieux avec nous ? Une petite virée en scooter, qu'est-ce que vous en pensez ?...

- Ah zut, Marisol. Nous voilà bien avec cette bande de zozos ! On va encore être emmerdées...

- Laisse-moi faire. Donne encore un gâteau... Tiens, bon chien. Pour toi.

- C'est à vous, le chien ? Il est pas nourri, dites donc, et sans collier, encore !

- Oui, c'est à nous, le chien, et s'il n'a pas de collier, c'est pour mieux sauter sur qui ne nous plaît pas !... Attaque, mon chien !

  Le chien regarde Marisol et bat de la queue. Les garçons rient.

- Attaque, crie Josefa en montrant du doigt le groupe moqueur.

  Le chien suit des yeux le geste, il fait quelques pas, montre les dents et aboie. Les scooters démarrent.

- Et bien, tu vois, Josefa, tu es adoptée ! C'est a toi qu'il a obéi. Tu sais quoi, on va l'appeler Attack !

- Mais...

 

 © Lakévio