Une pensée pour nos amis lyonnais qui, cette année, n'auront pas le spectacle magique et époustouflant, ruisselant de couleurs et de lumières dans leur ville.

Mais qu'ils pensent aussi que ce sera comme un retour aux sources, un rappel de la première fois où la ville fut illuminée...

bougie

En 1850, les autorités religieuses lancent un concours pour la réalisation d’une statue, envisagée comme un signal religieux au sommet de la colline de Fourvière. C'est le sculpteur Joseph-Hugues Fabisch qui réalise cette statue dans son atelier des quais de Saône.

L’inauguration initialement prévue le 8 septembre 1852 (Fête de la Nativité de la Vierge) est repoussée au 8 décembre (Fête de l'Immaculée Conception) en raison d'une crue de la Saône. Le jour venu, le mauvais temps va de nouveau contrarier les réjouissances : les autorités religieuses sont sur le point d'annuler l’inauguration. Finalement le ciel se dégage... Spontanément, les Lyonnais disposent des bougies à leurs fenêtres, et à la nuit tombée, la ville entière est illuminée. Les autorités religieuses suivent le mouvement et la chapelle de Fourvière apparaît alors dans la nuit.

Ce soir-là une véritable fête est née.

 

Alors, amis, à vos bougies ! Cela va être magnifique !

 

 Voici ma modeste participation parisienne avec les deux petites flammes allumées le 6 décembre, deuxième dimanche de l'Avent.

 Avent 2015 2

J'ai enfin fait ma couronne !