Dans un précédent billet, je mentionnais la Polyclinique de Clermont-Ferrand où je me suis fait retirer les agmydales, où, avant moi, ma soeur s'était faite opérer de l'appendicite et où, plus tard, je suis allée admirer un tout nouveau bébé. 

Située près du centre ville, non loin du Jardin Lecoq, proche de l'Hotel-Dieu et la Faculté de Médecine, elle était alors indispensable et très fréquentée. Mais le temps a passé. L'Hotel-Dieu a été dépassé par le CHU qui vient lui-même de se multiplier, la Faculté de Médecine s'est déplacée pour laisser place à l'Ecole dentaire qui va déménager encore ! Politique d'agrandissement, politique du changement. On parle même de "vendre" les bâtiments de l'Hotel-Dieu qui a pourtant des parties XVIIIème classées !!!

Donc, la Polyclinique est fermée depuis quelques années dans l'attente d'être rasée. Elle ne date "que" des années 30, elle ! Ces fameuses années Art Déco que j'affectionne. Voici pourquoi, avant que cet édifice ne disparaisse, j'ai pris quelques photos-souvenirs :


Polyclinique clermont 2011 1



Polyclinique clermont 2011



Polyclinique clermont 2011 2



Polyclinique clermont 2011 3

 

 

Polyclinique clermont 2011 5

 

 

Qui était Philippe Marcombes ?

Philippe_Marcombes-1933

Philippe Marcombes. Député. 1933

1877 - 1935. Médecin originaire de Murat, Auvergne. Médecin militaire durant la Première Guerre Mondiale, fit une brillante carrière politique. Conseiller municipal radical socialiste Clermont-Nord (1904) , conseiller régional (1910) Maire de Clermont-Ferrand de 1919 à 1929 puis en 1935, , député (de 1928 à 1935), deux fois sous secrétaire d'Etat(1932-33) et même éphémère Ministre de l'Education Nationale dans le gouvernement de Laval puisqu'il mourut six jours après sa nomination en 1935.

Clermont-Ferrand lui doit, outre la Polyclinique, un Stade, la construction des Cités Michelin, de Bains-Douches et de dispensaires, la rénovation des égouts et du Marché couvert St Pierre.

Merci Wikipédia !