shakespeare

et

 

La_Nuit_des_rois_affiche
Twelfth Night or What you will,

la douzième nuit après Noël. Celle qui concluait, dans le calendrier elisabethain, les fêtes de Noël  et pendant laquelle on pouvait se travestir, faire des farces, provoquer et s'amuser.

"Rien n'est de ce qui est"

 

C'est en effet une intrigue échevelée, avec quiproquos, confusions, mensonges, délires et travestissements...

Thème : En Illyrie, où règne le duc Orsino, amoureux de la riche et belle Comtesse Olivia, une tempête a provoqué le naufrage d'un navire venant de Messine. Viola et son jumeau Sébastien ont survécu au naufrage, échouant à deux endroits de la côte et chacun croyant son jumeau disparu... Viola se travestit en garçon et se place chez le Duc afin d'observer ce qui se passe dans cette région avant de dévoiler qui elle est.


Mise en scène : Nicolas Briançon

Avec : Sara Giraudeau, Arié Elmaleh, Chloé Lambert, Henri Courseaux, Yves Pignot, Jean-Paul Bordes, François Siener, Emilie Cazenave, Thibaud Lacour, Aurore Staudercauchy, Sophie Mercier, Pierre-Alain Leleu.

La_Nuit_des_Rois_Bian_on

la_nuit_des_rois_clowns

nuit_des_rois_angers

la_nuit_des_rois_intendant

 

 Jusqu'au 29 Novembre 2009

Du Mardi au Vendredi à 20h30
Le samedi à 17h et 21h
Le dimanche à 17h


Mon avis : Pièce savoureuse et truculente avec bouffonneries et joie de vivre.  Je dois dire que j'ai une tendresse particulière pour cette pièce puisque j'ai joué le rôle de Viola au lycée ! Sara Giraudeau confirme ses aptitudes. J'ai aimé Arié Elmaleh en bouffon déjanté plus tendre que cruel. Sir Toby et Sir Andrew, ainsi que Malvolio sont parfaits.Les "jumeaux", excellents. Par contre Orsino n'a pas la fougue amoureuse que j'attendais et Maria, la suivante de la Comtesse, n'articule pas assez et pourtant elle a une charmante voix grave.
L'économie de décor est ici exceptionnellement suggestive; c'est à remarquer.