Victor_Hugo_grandpere

 

 

Chant sur le berceau

Je veille. Ne crains rien. J'attends que tu t'endormes.
Les anges sur ton front viendront poser leurs bouches.
Je ne veux pas sur toi d'un rêve ayant des formes
Farouches;

Je veux qu'en te voyant là, ta main dans la mienne,
Le vent change son bruit d'orage en bruit de lyre.
Et que sur ton sommeil la sinistre nuit vienne
Sourire.

Le poète est  penché sur les berceaux qui tremblent;
Il leur parle, il leur dit tout bas de tendres choses,
Il est leur amoureux, et ses chansons ressemblent
Aux roses.


Il est plus pur qu'avril embaumant la pelouse
Et que mai dont l'oiseau vient piller la corbeille;
Sa voix est frisson d'âme, à rendre jalouse
L'abeille;

Il adore ces nids de soie et de dentelles;
Son coeur a des gaîtés dans la fraîche demeure
Qui font rire aux éclats avec des douceurs telles
Qu'on pleure;


Il est le bon semeur des franches allégresses;
Il rit.[...]

Victor HUGO


histoires_inventeuses

C'était les années 80... Le poète avait encore l'allure d'Alfred (de Musset) pas encore celle de Victor  !...

 


Très bonne fête au papa des Histoires inventeuses (appellation contrôlée Blondine), au papa philosophe et poète...

Les Rhinocérettes et l'Hippopotamoussaillon.(appellation hypercontrôlée, copyright LeMaître)