Faites prononcer cette petite phrase par un parisien puis par un... clermontois de Clermont-Ferrand par exemple (je précise parce qu'il y a aussi Clermont dans l'Oise) et cela ne donnera pas du tout la même chose !
Etant "de Clermont", j'ai appris à distinguer le "in" du "un", ce qui m'a servi dans ma profession.

lecture_copie

Quelle ne fut pas donc ma surprise de découvrir que certaines professeures des écoles(euh, j'ai encore le droit de dire "institutrices" ? elles ne se sentiront pas lésées ni offusquées?..., je n'aime pas, moi, rallonger la sauce ! C'était pas beau "institutrice"? Et puis, je dois dire que "professeurE des écoles" - ne parlons pas de ce E ostentatoire aujourd'hui - me fait beaucoup penser à "la Princesse Dézécole" dans La Belle Lisse Poire du Prince de Motordu !!!... Ceux qui connaissent me comprendront. Pour les autres, promis je vous raconte une autre fois, j'ai déjà beaucoup digressé...) Il est temps que je revienne  à mes moutons, plutôt à mes brins et mes bruns!
Quelle ne fut donc pas ma surprise de découvrir sur certains cahiers du Cours préparatoire ces deux sons présentés sur la même page comme orthographes différentes d'un même son!!!...

Je sais que je plaide dans le vide ! Nombreux sont ceux qui ont appris ainsi ! Et pourtant, amusez-vous à prononcer un U et un I et à vous regarder dans la glace pendant que vous le faites  . La bouche ne se place pas du tout de la même façon ! Et bien, figurez-vous qu'il ait des régions où le UN et le IN suivent la même règle !

Donc, moi, j'ai bien reçu un brIN de mon brUN !


bszqn22u

 

Bonne fête !