Qui se souviendra de cette émission radiophonique, au temps où la télévision n'existait pas ?
Sur le banc... avec Raymond Souplex et Jane Sourza dans les rôles des clochards parisiens nommés La Hurlette et Carmen.

Jane_Sourza_et_Raymond_Souplex

 

Mes grands-parents maternels ne l'auraient loupée pour rien au monde. Ils l'écoutaient en se mettant à table, au moment du déjeûner et comme j'aimais bien picorer dans leurs assiettes avant de grimper à l'étage chipoter dans la mienne, j'en profitais parfois! Comme cela amusait mes grands-parents, je me rendais à leur jugement et riait avec eux. A présent, je ne saurais dire ce qu'ils racontaient... Je n'ai pas eu la curiosité d'acheter les CD avec les enregistrements originaux ! Peut-être verrai-je un jour le film qui a été tourné en 1954 !

Affiche_film_Sur_le_banc_1954


Tout d'abord, il faut imaginer la radio... On était loin de la miniature, plus près d'un véritable meuble puisque mes grands-parents avaient la partie tourne-disques en -dessous. Disques 78 tours exclusivement sur lesquels on posait un bras fort lourd muni d'une aiguille énorme qu'on changeait lorsque ça commençait à crachoter !

TSF_ann_es_30

Authentique, toujours dans la famille depuis les années 30 ! (excusez la qualité de la photo !  APN sur photo!)


Mon grand-père adorait les opéretteset dès 3 ans, je chantais à tue-tête à la maison ou en voiture : "Je t'aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaai donné mon coeur..." ou "La belle de Cadix a des yeux de velours, tchik a tchik a tchik aïe, aïe, aïe!"... ou encore "les poux de la reine, poux de la reine !"... Pauvre reine, pleine de poux!!!... Ah ! et celle-la aussi : "j'aime bien mes dindon-on ons ; j'aime mieux mes mouton-on ons... quand ils font glou ou glou ou glou... quand ils font mê ê  mê ê mê... glou ou glou ou...   mê ê mê ê..." STOoooooooooP !

...juste une autre encore que j'ai beaucoup répétée : "tea for two and two for tea"...(imaginez-moi devant la glace de l'armoire des parents... je m'y croyais!)


Operettes


Mon grand-père m'emmenait aussi voir et entendre ces opérettes au théâtre  et il paraît qu' on a eu toutes les peines du monde à m'empêcher de chanter "La belle de Cadix", debout sur mon siège,  au théâtre de Clermont, en même temps que la chanteuse... (légende familiale!)  

Et on s'étonnera que j'aime le flamenco!... tchik a tchik a tchik aïe aïe aïe !