... avec

216_2310_Fernando_Pessoa

Fernando Pessoa.


Une "personne"  (pessoa = personne, en portugais) à écritures multiples...puisqu'il s'était créé trois hétéronymes, à qui il a inventé des origines et vies différentes et sous le nom desquels il a publié divers ouvrages : Alberto Caeiro, Ricardo Reis, Alvaro de Campos...


« C’était le 8 mars 1914 - je m’approchai d’une commode haute, et prenant un papier, je commençai d’écrire, debout, comme je le fais chaque fois que je le peux. Et j’écrivis trente et quelques poèmes d’affilée, dans une sorte d’extase dont je ne parviendrais pas à définir la nature. Ce fut le jour triomphal de ma vie et je n’en retrouverai jamais d’autre semblable. Je débutai par un titre : « Le Gardeur de troupeaux » et ce qui suivit fut l’apparition en moi de quelqu’un à qui je donnai aussitôt le nom d’Alberto Caeiro. Pardonnez-moi pour l’absurde de la phrase : mon maître m’était apparu. Telle fut ma sensation immédiate. A tel point que, une fois écrits ces trente et quelques poèmes, je m’emparai aussitôt d’un autre papier sur lequel j’écrivis, d’affilée également, les six poèmes qui constituent « Pluie oblique » de Fernando Pessoa - Immédiatement et intégralement... Ce fut le retour de Fernando Pessoa Alberto Caeiro à Fernando Pessoa lui seul. Ou, mieux encore, ce fut la réaction de Fernando Pessoa contre son inexistence en Alberto Caeiro »


Pessoa_dessin_julio_pomar

Pessoa .  Dessin de Jùlio Pomar

 


Je ne chante la nuit parce que dans mon chant

Le soleil que je chante en nuit s'achèvera.

Ce que j'oublie, je ne l'ignore pas.

C'est pour l'oublier que je chante.


Puissé-je suspendre, fût-ce en songe,

L'apollinienne course, et me connaître,

Même insensé, jumeau

D'une heure impérissable!


 

statue_Pessoa_caf__A_Brasileira_Chiado_de_Lisbonne

Statue de Fernando Pessoa devant le café A Brasileira à Lisbonne, dans le quartier du Chiado

photo du Net



Pour être grand, demeure entier : rien

De toi n'exagère ou n'élimine.

Sois tout en chaque chose. Ce que tu es, mets-le

Dans le moindre de tes actes.

Ainsi sur chaque lac la lune tout entière

Brille, elle qui vit de haut.

 


Sourire...

P1050791

Les secrets de Blondine à Fernando...