un poète !

eugenio_de_Andrade

Eugénio De Andrade - 1923-2005


Bonjour Eugénio !

Je te découvre et, comme le chat, ronronne de plaisir en m'essayant aux sonorités portugaises...


Ce poème est dédié à mes amies du Sud, les sédentaires, les nomades, les passagères, les amoureuses...

 

DE RAMO EM RAMO

O branco do linho ou dos muros

do sul,

o carmin matutino,

 

o claro azul mediterrâneo, o limao

humido ainda,

o laranja, o verde das oliveiras

 prateado [...]


DE BRANCHE EN BRANCHE

 

Le blanc du lin ou des murs

du Sud,

le carmin matinal,


le bleu clair méditerranéen, le citron

encore humide,

l'orange, des oliviers le vert


argenté, le jaune épuisé

de gloire, le violet assoupi

de la fleur qui lui donne son nom,


l'ocre du blé moissonné,

le noir presque

maternel de la terre labourée,


c'est dans les yeux qu'ils sont un oiseau

dans le concert des branches confondu.

 

Eugénio DE ANDRADE 

Les Lieux du Feu

 


collage

Photos du Net